Conflit évité de justesse en Berry

Un complot fomenté par des renégats berrichons a failli embraser la région entière ces derniers jours.

Il y a quelques semaines, un berrichon a informé Thémis, Duchesse de Bourbonnais-Auvergne (BA), comme quoi le duché du Berry aurait eu l'intention d'envahir la Touraine voisine sitôt la révolte conduite en la ville tourangelle de la ville de Loches. L'initimitié entre ces deux provinces étant bien connue, la Duchesse a accordé du crédit à ces informations.

 Sur la foi de ces informations et en accord avec les traités d'alliance liant le BA et la Touraine (ils font tous deux partie de l'Alliance du Centre qui regroupe également les Duchés du Limousin-Marche, du Périgord et le Comté du Poitou) , Thémis a donc prévu un plan d'attaque du Berry en représailles. Des troupes auvergnates se sont massées à la frontière auvergno-berrichonne.

Un complot fomenté par des renégats berrichons a failli embraser la région entière ces derniers jours.

Il y a quelques semaines, un berrichon a informé Thémis, Duchesse de Bourbonnais-Auvergne (BA), comme quoi le duché du Berry aurait eu l'intention d'envahir la Touraine voisine sitôt la révolte conduite en la ville tourangelle de la ville de Loches. L'initimitié entre ces deux provinces étant bien connue, la Duchesse a accordé du crédit à ces informations.

 Sur la foi de ces informations et en accord avec les traités d'alliance liant le BA et la Touraine (ils font tous deux partie de l'Alliance du Centre qui regroupe également les Duchés du Limousin-Marche, du Périgord et le Comté du Poitou) , Thémis a donc prévu un plan d'attaque du Berry en représailles. Des troupes auvergnates se sont massées à la frontière auvergno-berrichonne.

 Informé des mouvements de troupe du Bourbonnais Auvergne et de l'existence de plans de guerre (par les révélations publiques du capitaine Ulrich74), dans l'ignorances des rumeurs lancées par le renégat berrichon (selon lesquelles le Berry devait attaquer sous peu la Touraine), le Berry a cru que ses voisins s'apprêtaient à l'envahir vu la concentration de troupes à sa frontière (1 armée et 9 lances étant présentes à Bourbon, ville auvergnate et de nombreux groupes armés à Loches, ville tourangelle).

 Le Berry s'est donc mobilisé afin de faire face à cette menace, ce qui a encore renforcé l'impression de ses voisins qu'il se préparait à partir en guerre.

C'est à ce moment là, que la mairie de Saint Aignan (Berry) a été prise par un lochois Decirce, inscrit récemment à l'armée de Touraine et ancien élu ducal et capitaine de l'armée du Bourbonnais Auvergne.

Croyant à une infiltration étrangère et agression de la Touraine (vu la nationalité du chef des révoltés et son appartenance à l'armée de Touraine ainsi que son passé prestigieux au sein des forces armées du BA massées à notre frontière), George, Duc du Berry, a donné ordre aux chefs d'armée de se préparer à riposter militairement.

 Heureusement, la Sainte inquisition enquêtait et a découvert que Decirce et le maire de Loches étaient adeptes de la sorcellerie et ont été conduits au bûcher.

Au moment d'être brûlé par les flammes, le sorcier lochois avoue avoir pillé la mairie (27.000 écus) et avoir voulu occasionner un conflit militaire dans la région. Il s'est alors présenté sous l'identité d'un des plus grands criminels d'Auvergne condamné à mort et exécuté par la justice auvergnate il y a déjà de nombreux mois: la taupe_ du_ marais.

 Cette heureuse intervention de la Sainte inquisition ayant permis de démonter ce complot, la duchesse Baya de Touraine et le Duc du Berry, ont réalisé que les deux Duchés étaient victimes d'une machination diabolique et non d'un plan d'agression du duché voisin.

 Il semble qu'une révolte devrait être organisée dans les prochains jours contre Bourges (capitale du Berry), tant le village que le Château. Sans doute un dernier baroud d'honneur de ceux qui ont échoué.


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Les Royaumes Renaissants ?

139 aiment, 58 pas.
Note moyenne : (208 évaluations | 30 critiques)
5,4 / 10 - Moyen

123 joliens y jouent, 272 y ont joué.