L'inquisition au Languedoc

Les articles suivants sont parus dans le journal L'Occitan.

"L'Inquisition Hors-La-Loi !"

Par Alandaros de Valincourt, Prévôt des maréchaux, Diacre Cathare de Carcassonne.

En ce 31 Janvier 1454, des étendards de la Sainte Inquisition ont été remarqué aux portes des frontières du Languedoc. Selon certaines rumeurs, l'armée serait même déjà à l'intérieur de ce comté du sud-ouest du Royaume de France.

Seulement, elle ne semblait pas être attendu. En effet, selon l'Article 4 de l'Edit de Narbonne sur la Tolérance Religieuse en Languedoc, la Sainte Inquisition n'est autorisée ni à officier ni à pénétrer en terre languedocienne sans l'autorisation du Comte du Languedoc et de son Conseil provincial. Pire, selon l'article 5, le Comte du Languedoc et son Conseil provincial ne reconnaîtront comme Croisades, que celles lancées par bulle papale ou ordonnance Royale. Qu'en conséquence, toute annonce de Croisades lancées en terre languedocienne par des personnalités autres que celles de sa Sainteté le Pape ou de sa Majesté le RoI de France, ou sans l'aval des personnalités susdites, serait considérée comme un acte de Haute Trahison et leurs auteurs poursuivis avec cet acte d'accusation par la Cour de Justice languedocienne.

Hors, la Sainte Inquisition fraîchement débarquée en Languedoc fut appelé non pas par le Roy ou le Pape, mais par l'archevêque Norv qui semble d'ailleurs décrié en ce comté de liberté de cultes, ses détracteurs le disant d'un extrémisme démesuré. Aussi, ni le conte Vaspaulon ni son conseil ne furent avertis de l'arrivée imminente de cette armée aristotélicienne.

Comment peut-on en arriver là ? Miki54, procureur du Roy, prévenant sa majesté Lévan III de cette Inquisition Hors-La-Loi, l'armée languedocienne se mobilisant en attente des prochains ordres du conte, sans exclure la possibilité d'une guerre ?

Pour explications, l'archevêque Norv ne supportait plus en cette région la présence de cathares reconnus et protégés par le pouvoir comtal, de spinozistes récemment tolérés et de phookaïstes qui venaient de demander leur liberté de culte. Le conte Vaspaulon, son conseil comme le peuple languedocien demande à présent très massivement à l'Inquisition de quitter rapidement leurs terres.

Les cathares, de la voix de leur Héraut Alandaros de Valincourt, sont partis à la rencontre du peuple pour, déclare-t'il: "Rappeler à tous que l'Inquisition a massacré, il fut un siècle et demi, deux dizaines de milliers d'occitans dans leur croisade contre le Catharisme, sans se soucier de chercher vraiment qui devaient-ils brûler, sans une seconde pour prendre le temps de connaître réellement la bonté de la pureté cathare". Un inquisiteur aurait d'ailleurs déclaré à l'époque, lors du massacre de 7000 personnes à Béziers qui ne laissa aucun survivant, ni femmes ni enfants: "Tuez-les tous ! Dieu reconnaîtra les siens".

Le Languedoc, considéré depuis sa naissance comme une terre d'hérétiques, ayant autrefois été le bastion du Catharisme jusqu'aux inquisitions, ne semble pas avoir changé et demande désormais à son Roy que ses lois aient autorité en leur comté, sous peine de devoir jeter l'Inquisition aussi violemment qu'elle y serait entré.

Declaration du Cardinal Norv, Grand Inquisiteur.

Ainsi, je m’adresse à vous chers paroissiens, il est venu le temps des cathédrales..

A l’heure où le comté se marie avec les hérétiques,

le monde vacille parce que j’ai eu peur pour vous..

Oui nous sommes en danger, un prêtre a été assassiné, moi-même on souhaite ma mise à mort, vous pouvez l’entendre dans l’armée du Languedoc..

Les hérétiques ont pris d’assaut le conseil, la religion est bafouée et piétinée..

Interviens-je dans leur politique économique ou sociale ??Non ils sont sans doute plus compétent.. Mais la question religieuse est de mon domaine..

Est-ce là le comté que vous souhaitez, est-ce a ce prix que l’on vit libre ??

Faisons le ensemble, construisons ensemble l’avenir..

on me demandera sans doute de trahir ma foi et d’accepter sachant qu’il entérinera la présence cathare et autre culte hérétique..

Ecoutez chers amis, l’église a entendu mon appel lancé à travers le royaume..

Attention, mon ami amor et les spinoziens sont tolérés et ce n’est pas après eux que mon message s’adresse mais bien aux autres cultes païens qui se développent..

Déclaration du Vicomte Thierry d'Argenton, Bailli du Languedoc, Grand Maitre de l'Ordre de la Licorne.

Tout d'abord je tenais a préciser que l'ordre de la licorne est le plus ancien ordre de chevalerie des royaumes, nous sommes un ordre laïc ayant prêté allégeance au roy.

Bien qu'étant un ordre dit guerrier, nous privilégions toujours la négociation avant de sortir nos épées et nos actes l'ont prouvé jusqu'à présent .

En effet, les lois que j'ai eu l'honneur de faire rédiger obligent les inquisiteurs a demander l'autorisation d'entrer dans notre comté, ceci a été décidé par le conseil provisoire afin de protéger la liberté de culte des cathares, culte attaché historiquement au Languedoc.

Du fait que le conseil actuel n'ai pas encore accepté l'entrée de l'inquisition sur les terres du Languedoc, nous considérons cette venue comme un acte de guerre, et devons prendre toutes les mesures afin d'éviter un embrasement de la situation.

J'invite aussi les chevaliers des duchés proches telle la Provence, l'Auvergne, le limousin de venir nous rejoindre si jamais le juge Turenne ne parvenait a faire entendre raison a l'inquisiteur Norv.

Néanmoins, je resterais ferme sur le fait que les cathares sont un culte autorisé sur nos terres et qu'ils n'ont rien fait contre les intérêts du Languedoc, ils vivent en paix et en harmonie avec les aristotéliciens.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Les Royaumes Renaissants ?

139 aiment, 58 pas.
Note moyenne : (208 évaluations | 30 critiques)
5,1 / 10 - Moyen

123 joliens y jouent, 272 y ont joué.