Entretien avec Lévan, développeur et créateur du jeu

1/ Pouvez-vous nous dire quand le projet des Royaumes Renaissants a il germé et surtout pourquoi vous y avez pris part ?
J'avais dans mes cartons, depuis un petit bout de temps, un projet de "MMORPG", un jeu de rôle massivement multijoueur en 3D, jouable sur Internet. Ça doit remonter à 1998 environ. La principale difficulté : réunir une équipe soudée et motivée. Combien de personnes ont rejoint puis quitté ce groupe qui s'appelait Celsius !
Ce jeu de rôle, appelé Acilion, se voulait très réaliste, avec notamment une grande attention portée aux relations économiques et politiques entre les joueurs.
Finalement, j'ai rencontré LJS en 2000, et nous avons donné un nouveau souffle au projet en 2001. Izi nous a rejoint. Le moteur 3D du jeu est réalisé, ainsi que l'architecture client-serveur, etc.
En été 2004, nous avons eu l'idée de lancer un jeu online gratuit, pour "faire de la pub" à Acilion. Ce jeu online devait voir se dérouler l'action au sein d'un "ancien continent", proche mais différent de l'Europe du Moyen Age ; Acilion aurait ensuite pris le relais dans le "nouveau monde" où se seraient mêlés luttes de pouvoir, aventure, magie.
La version bêta des Royaumes Renaissants a ainsi vu le jour à la rentrée 2004. Nous avons alors totalement changé d'idée, et il n'est plus question de sortir Acilion dans l'état actuel des choses.

2/Est-ce pour vous un travail à plein temps ou une passion (ou les deux ^^) ?
Les deux, mon général =)
Il y a beaucoup de travail souterrain dont on ne se rend pas forcément compte, "de l'extérieur", et qui prend beaucoup de temps. On est loin de 35h, mais quand on aime on ne compte pas !

3/ Qu’avez-vous à dire sur l’ampleur que prend le jeu ces derniers temps ?
Il est très réjouissant de voir que de plus en plus de joueurs se réunissent pour des soirées, partout en France (notamment).
Il est également très sympa de voir que l'organisation des joueurs entre eux, dans le jeu, est souvent très bonne, alors que le nombre des joueurs est important.
Une petite note sur le nombre de joueurs : RR est le seul et unique jeu sur le web (à ma connaissance), qui procède à la destruction d'un personnage n'ayant pas été joué depuis plus de deux semaines (hors cas particuliers de départ en vacances) ! Ainsi, le nombre de joueurs annoncé sur la page d'accueil est très fidèle à a réalité. Les Royaumes Renaissants sont devenus l'un des plus grands jeux gratuits en Europe, en terme de joueurs actifs.

4/ Si vous deviez nous parler de votre jeu, que diriez vous d’un point de vue personnel, professionnel et ludique ?
Depuis sa création, Les Royaumes Renaissants est un jeu exigeant, au sens où - même si les avis des joueurs sont écoutés et pris en compte - il procède d'une volonté de créer l'un des jeux auxquels nous voulions nous-même jouer. Notre démarche est plus proche de celle du petit film que de l'émission télé avec audimat !
De ce point de vue là, c'est presque dommage : ayant développé ce jeu, il nous devient quasiment impossible d'y jouer nous même ! (sauf à créer un personnage anonyme...)
Les potentialités des Royaumes Renaissants n'ont pas encore toutes été développées, et il y a encore beaucoup de travail, exaltant, à fournir de ce côté là.

5/ Cinq mots pour illustrer : le jeu ; la communauté ; le forum.
Le jeu :
liberté ; évolution ; politique ; auto-organisation ; pistache
La communauté :
imaginative ; surprenante ; chaleureuse ; IRL ; caillou
Le forum :
RP ; discussion ; modération ; bâton rompus ; navet

6/ Que diriez vous aux nouveaux joueurs qui lisent notre interview ?
"Bonjour l'ami ! ... La forme ?
Rejoins les RR... Parce que tu... ce s'ra bien !"

7/ Quels sont les projets prévus dans les trois prochains mois ?
Du nouveau sur RR, et quelque chose d'un peu différent.

8/ Êtes-vous satisfait de la manière dont les joueurs font évoluer le jeu ?
Le comportement des joueurs a souvent été source d'étonnement. Notamment, depuis le début du jeu (et sans porter de jugement de valeur), je suis étonné par le développement très rapide puis le renforcement d'une tendance dirigiste : contrôle des prix, contrôle des salaires, parfois contrôle des transactions. C'est intéressant et révélateur. Il n'était pas du tout certain que cela se passe ainsi, et j'anticipais plutôt une tendance au chacun-pour-soi, à l'individualisme, voire à l'égoïsme et à l'anarchie : or ce n'est pas sur ces idées que l'accent est mis concrètement. Il me semble que cela va à l'encontre de certaines thèses sociologiques, et je pense que des sociologues ou étudiants en sociologie seraient bien inspirés d'étudier un peu cette situation.

9/ Enfin, vous avez débuté les traductions du jeu à l'étranger, quels pays sont concernés ?
Pour l'instant, le jeu existe en Français, Anglais, Allemand et Espagnol. Il n'y a pas de raison que ça s'arrête là, même si la traduction du jeu est difficile et demande du temps (il faut non seulement traduire, mais également assurer le lancement du jeu, gérer la communication avec les joueurs dans leur langue, etc.).
J'aimerais bien qu'on travaille sur l'Italien. Par ailleurs, si des volontaires existent pour traduire le jeu en Breton, Latin et en Esperanto, je suis pour (ce n'est pas une blague) !

10/ Un dernier mot pour la postérité ?
Varicelle

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Les Royaumes Renaissants ?

139 aiment, 58 pas.
Note moyenne : (208 évaluations | 30 critiques)
5,1 / 10 - Moyen

123 joliens y jouent, 272 y ont joué.